Manif FFMC 24 du 6 10 2012

Manifestation FFMC 24 du 6 octobre 2012

manif-6-10-12.jpg

Devant le succès des rencontres des FFMC avec nos Eurodéputés, la reculade des services Européens, la victoire n'est pas loin. Notre manif du 6 octobre à Périgueux doit enfoncer le ou les clous. Avec un tel projet, qui concerne tout le monde et tous les véhicules, autos avec une fréquence accrue, motos et cyclos, caravanes, remorques, tracteurs, trottinette à moteur, etc... et tout ça à partir de statistiques fausses remises par qui.... par Dekra. Ca ressemble au coup des ethylotest !

          Motards ,soyez concernés, car nous sommes souvent les seuls à réagir, et venez très nombreux le 6 octobre à Périgueux.

      On va vous faire une manif de ouf !

Un article très interessant par Motomag: En particulier la vidéo !

http://www.motomag.com/Manifestation-anti-controle-technique-les-enjeux-de-la-mobilisation-video.html?var_mode=calcul

Le contrôle technique annuel va-t-il passer à la trappe ? Le dossier est tellement chaud que la commission européenne le met de côté, après ses aveux sur son manque de statistiques fiables justifiant ce projet. Pourtant, c’est bien elle qui avait lancé cette idée cet été. En cause, les accidents dus aux défaillances techniques des véhicules (6% d’après la CE) et des deux-roues (jusqu’à 8%). Une conclusion établie sur la base de 3 rapports alarmants dont le « Road Safety Report 2008 » de Dekra, un des leaders européens du contrôle technique ! (les deux autres rapports prenant appui sur le premier pour étayer leurs chiffres). « Ainsi, l’augmentation de la fréquence des contrôles techniques s'appuie quasi exclusivement sur des données fournies par les entreprises directement bénéficiaires de cette nouvelle règlementation. Car le contrôle technique annuel représenterait un marché supplémentaire de plus d'un milliard d’euros » soulève la Ligue de Défense des Conducteurs. La LDC, qui parle de « dévoiement de la sécurité routière » au profit d’entreprises privées, appelle les députés à voter « Non » à ce projet. Elle estime qu’il s’agit d’une contrainte supplémentaire coûteuse pour chaque foyer français, « sans apporter de garantie d'amélioration de la          sécurité sur les routes ».

Pour éviter le contrôle technique Européen, où tous les usagers et tous les véhicules sont concernés la FFMC ne faiblit pas et continue son combat dans l'efficacité.

Une recontre avec Péchenard le nouveau délégué interministériel à la sécurité routière, qui a reçu la seule association: la FFMC (bon échange, ci-dessous des infos)

 

La FFMC a rencontré Frédéric Péchenard,

délégué interministériel à la sécurité routière

 

Préparation du prochain Conseil interministériel de la sécurité routière, circulation en interfiles des deux-roues motorisés dans les embouteillages, équipement des usagers, radars et bien évidemment considération sur la pratique de la moto ont été les thèmes abordés entre les représentants des motards en colère et le nouveau patron de la sécurité routière, lui-même pratiquant convaincu du deux-roues motorisé.

Comme nous l’annoncions début juillet, le délégué interministériel à la sécurité routière a reçu le  18 septembre dernier les représentants de la FFMC, principale fédération des usagers en deux-roues motorisés pour une première prise de contact.

M. Péchenard a annoncé la tenue du prochain Conseil interministériel à la sécurité routière (CISR) d’ici la fin de l’année. La poursuite du déploiement des radars, l’équipement des usagers en 2RM,  la réforme des permis et la circulation interfile devraient être au programme de ce CISR.

La FFMC a souligné son attachement à la formation, à la prévention et aux mesures incitatives et non à une surenchère réglementaire.

Les représentants des motards ont apprécié que Fréderic Péchenard soit lui-même un motard pratiquant, sa vision sur la circulation à deux-roues semble être exempte des fantasmes sur la moto habituellement communs aux hauts fonctionnaires.

Nommé en juin 2012, le préfet Frédéric Péchenard, ancien patron de la police nationale, remplace Jean-Luc Névache, nommé au cabinet du ministère de la Santé et des affaires sociales.

 

Le service Européen à la sécurité routière, sous la pression des demandes de clarification de la FFMC, se rend compte qu'il a pu se faire avoir par DEKRA.

Nos Eurodéputés, rencontrés dans la semaine du 22 septembre se sont rendus compte du bien fondé de nos revendications et commencent à réagir. Exemple ci-dessous.

question-europe.jpgAlors, amis motards du 24, participez à ce combat, montrez votre détermination et venez nombreux place Tourny le 6 octobre.  

Et puis il y aussi ça:

tract-ct-ffmc-24.jpg

 

              

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

  

 

Et pour tout vous dire, il va y avoir du  monde car réponse positive des FFMC 87 16 19      motomag-6-10-2012-1.jpg                                                                                            

Et en plus il fera beau ! 

 

meteo-n-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 News: La ffmc 24 pense battre son record de participants, et pour ceux qui oublient les victoires de la FFMC, grâce à notre acharnement, le projet ZAPA pourrait être oublié.

Monsieur le Préfet,

 

            Suite au mot d’ordre national, la Fédération des Motards en Colère de Dordogne organise une manifestation départementale le samedi 6 octobre 2012, à Périgueux.

A cet effet nous sollicitons  une audience ce même jour à 17H 30 afin de vous faire part du bien fondé de nos revendications.

Alors que nous nous dépensons sans compter en faveur d’un partage de la route équitable pour tous les usagers, que nous multiplions les actions de prévention et de sécurité routière au niveau du cyclo 50 cm3 et des deux roues motorisés, nous n’avons pas obtenus des réponses satisfaisantes.

Malgré le changement de gouvernement, nous sommes toujours en attente d’ une meilleure prise en compte des deux et trois roues motorisé, à partir d’une écoute réciproque, basée en ce qui nous concerne, sur le manifeste de la FFMC. Aucune réponse à nos précédentes revendications, si ce n’est l’aggravation de la situation par le retour annoncé, d’un projet de contrôle technique Européen, infondé, qui ne servira les intérêts que des centres de contrôle technique, en aggravant le budget de tous les usagers.

Dans l’attente de notre prochaine rencontre, veuillez agréer, Monsieur le Préfet, nos plus respectueuses salutations.

Pour le bureau de la FFMC 24,

Le coordinateur   Daniel JULLIOT

Réponse Préfecture:

let-pref-10-2012.jpg

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau