Les actions 21 et 22 septembre

Action de la FFMC vers les eurodéputés

Le contrôle technique des deux-roues motorisés (2RM), serpent de mer que la FFMC repousse régulièrement depuis plus de quinze ans, menace à nouveau en passant cette fois par le biais de l’Europe !!

Un projet de règlement rédigé par la Commission Européenne va être débattu dans les tout prochains mois au Parlement Européen. Non seulement il concernera les 2RM (des cyclomoteurs aux gros cubes) mais aussi les voitures, avec un rapprochement notable de la périodicité des contrôles qui deviendra annuelle six ans après la mise en service du véhicule.

La Commission Européenne ne dispose d’aucune étude sérieuse et indépendante pour étayer sa proposition, les seuls chiffres sur lesquels elle s’appuie lui sont fournis par le lobby des contrôleurs techniques (Le DEKRA est abondamment cité dans la proposition de règlement).

Alors que les études scientifiques sur le sujet concluent sur l’absence de lien entre mise en œuvre du contrôle technique et risque d’accident , aussi bien pour les voitures que pour les deux-roues motorisés (moins de 1 % des accidents concernant les 2RM ont pour cause principale ou accessoire le mauvais état du véhicule, selon le rapport MAIDS), force est de voir dans cette offensive la réussite du lobby des chaines de contrôle technique qui compte sur une Europe qui marche sur la tête avec brio pour lui apporter une bouffée d’oxygène dans un marché en dépression.

La FFMC lance donc une action d’envergure nationale les vendredi 21 et samedi 22 septembre 2012.

Notre but est d’aller rencontrer sur tout le territoire national, le même jour, autant d’eurodéputés que possible, pour leur présenter nos doléances sur ce point en particulier et, tant qu’à faire, nos demandes légitimes concernant les réglementations européennes en matière de sécurité routière (normes pour les glissières de sécurité, homologation des véhicules, formation, etc.).

Certaines antennes se rendront à Bruxelle le 22 septembre pour rejoindre les autres fédérations Européennes, la FEMA en particulier pour montrer notre détermination.

Ce contrôle technique européen uniformisé n’est pas seulement une attaque frontale contre les motards mais aussi contre tous les automobilistes. C’est pourquoi, nous appelons ces derniers à se joindre à nous pour faire échec à cette politique de racket inacceptable au travers de l’Union des Usagers de la Route.

Bien entendu, nous devons également nous faire entendre du gouvernement français qui a une voix importante au niveau du Conseil. Un rendez-vous avec le nouveau Délégué interministériel à la Sécurité Routière est d’ores et déjà calé pour le 18 septembre.

En Dordogne, n'ayant pas d' Eurodéputé, nous n'aurons pas ce type d'action dans notre département, mais rien ne nous empêche de rejoindre la FFMC 33 et la FFMC 65, qui ira à la rencontre du député Européen LAMASSOURE.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau