Questions de la FFMC aux candidats

Questions aux présidentiables.

 

Election présidentielle : les questions posées aux candidat(e)s



Par ffmc2012 le mercredi 29 février 2012,
15:48



Nous vous avons annoncé dans notre précédent billet la
publication du questionnaire commun envoyé par la FFMC, la FFM et le Codever
aux principaux candidat(e)s à l'élection présidentielle.



Voici les questions que nous avons posé. Elles se
veulent un échantillon représentatif des préoccupations de chacune des entités,
tout en restant dans un format suffisamment court et en nombre suffisamment
limité, tout en permettant à nos interlocuteurs de se positionner clairement.



Pour couper court à certains commentaires récurrents,
nous sommes conscients des limites de cette démarche, et de l'exercice de
langue de bois en chêne massif auquel il peut conduire. Mais nous nous en
voudrions (et vous aussi) de ne pas jouer notre rôle de représentants des
utilisateurs de deux-roues motorisés auprès de ceux qui se présentent à nos
suffrages en cette occasion quinquennale. Bonne lecture !



-THEMATIQUE SECURITE ROUTIERE

Question n°1 : Si vous êtes élu(e), vous engagez-vous à rendre obligatoire la
prise en compte du deux roues motorisés (2RM) comme un moyen de transport
légitime et à considérer leurs 3,8 millions d’usagers comme des conducteurs à
part entière : évolution du Code de la route, intégration des 2RM dans les
plans de déplacements urbains, infrastructures routières adaptées en tenant
compte des spécificités d’évolution des 2RM et de la vulnérabilité de leurs
usagers ?



Question n°2 : La sécurité routière est un sujet
transversal à plusieurs ministères (transports, éducation, environnement,
travail…). Sa mise sous tutelle de l’Intérieur en 2010 révèle l’aspect
répressif de la politique actuellement menée à l’encontre des usagers
considérés comme des infractionnistes ou des délinquants potentiels. Si vous
êtes élu(e), vous engagez-vous à réintégrer la Sécurité Routière au sein du
Ministère des Transports ou sous l’égide du Premier Ministre ?



Question n°3 : Le décret du 3 janvier 2012 révèle la
méconnaissance des agents de l’État sur l’accidentologie des 2RM et des besoins
de leurs utilisateurs en sanctionnant d’une amende de 3eme classe et du retrait
de deux points de permis à partir de 2013 le non-port d’un « dispositif rétro
réfléchissant », même en plein jour, pour les utilisateurs de motos de plus de
125cm3, alors qu’aucune étude sérieuse ne justifie un tel dispositif qui s’avère
inutile, inadapté et discriminant. Si vous êtes élu(e) vous engagez-vous à
revoir ce décret en concertation avec les associations d’usagers et à l’avenir
à les associer réellement aux décisions qui les concernent ?



Question n°4 : En dépit des études qui montrent
l'absence de lien entre défaillance technique du véhicule et accidentalité des
deux roues motorisés, le gouvernement a annoncé son intention d'introduire un
contrôle technique des cyclomoteurs. Puis cette mesure a été repoussée à deux
reprises et semble enterrée. Si vous êtes élu(e), vous engagez-vous à enterrer
définitivement cette mesure compliquée, coûteuse pour les usagers, et sans
effet positif mesurable pour la sécurité routière des 2RM ?



II-THEMATIQUE SPORT MOTO

Question n°1 : Il existe, en France, une demande très forte d'une pratique de
la moto visant à exploiter les performances des machines en toute sécurité dans
le cadre de structures adaptées (circuits), ce qui est également un élément
permettant d’améliorer la sécurité routière. Si vous êtes élu(e), vous
engagez-vous à favoriser la création de sites dédiés à la pratique des sports
mécaniques ?



Question n°2 : Les sports mécaniques et notamment le
sport moto sont souvent stigmatisés sur le plan environnemental alors que
toutes les études sérieuses réalisées démontrent que l’empreinte carbone de
cette activité est extrêmement faible. Si vous êtes élu(e), vous engagez-vous à
rééquilibrer la relation entre les sports mécaniques et le respect de
l’environnement ?



Question n°3 : L’évolution jurisprudentielle en terme
de responsabilité civile des sportifs fait peser une lourde menace sur le sport
en général et le sport motocycliste en particulier. Si vous êtes élu(e), vous
engagez-vous à trouver une solution qui permettra aux fédérations sportives de
continuer à proposer leur pratique sportive à des coûts raisonnables tout en
prenant en compte les problèmes d’indemnisation des victimes ?



III-THEMATIQUE LOISIRS VERTS

Question n°1 : Depuis 30 ans, notre pays se couvre d’une multitude grandissante
et interconnectée de zonages protecteurs : Parcs Nationaux, Parcs Naturels
Régionaux, Aires Marines Protégées, réserves naturelles, Natura 2000, SCAP,
ZICO, ZPS, ENS, ZNIEFF 1 & 2, classement Biotope, trames vertes et bleues,
corridors biologiques… Certes, protéger la nature, sauvegarder la biodiversité,
préserver les terroirs, sont autant d’objectifs nobles que nous partageons
volontiers. Malheureusement, un principe essentiel a été oublié ou exclu :
l’homme est au coeur de la biodiversité. Il en résulte une sanctuarisation
galopante de nos espaces ruraux avec pour conséquence l’exclusion de nombreuses
activités de loisirs verts, notamment motorisées. Si vous êtes élu(e),
poursuivrez-vous dans cette voie de la « mise sous cloche » ?



Question n°2 : Depuis décembre 2004, nous avons
recensé 28 victimes de chaînes, câbles ou barbelés disposés en travers des
chemins : 9 décès et 19 blessés… Deux propositions de loi (la première émanant
fin 2010 d’un député PS, la seconde en janvier 2012 d’un député UMP) ont été
déposées pour combler le vide juridique qui laisse toute liberté aux
propriétaires ou gestionnaires pour clôturer des chemins par des dispositifs
dangereux, invisibles ou mal signalés. Cette problématique est juridiquement
simple, dépourvue de couleur politique, et dotée d’un enjeu vital (des vies à
sauver). Par conséquent, l’adoption d’une nouvelle législation pourrait se
faire très rapidement. Il faut simplement lui accorder un créneau dans le
calendrier parlementaire…Dans cette optique, seriez-vous prêt à demander à
votre gouvernement d’inscrire l’examen d’une telle loi à l’ordre du jour avant
la fin de 2012 ?



Question n°3 : Depuis une quinzaine d’années, les
politiques de développement du tourisme « vert » font la part belle –nous
devrions dire exclusive – aux activités de randonnée non motorisée. De ce fait,
les adeptes de la randonnée motorisée subissent discrimination et exclusion.
Ceux-ci se voient en effet interdire par principe l’usage de milliers de
kilomètres de chemins ruraux. Pourtant, les activités et les impôts de ces
citoyens comme les autres contribuent à la sauvegarde de ce patrimoine commun
et génèrent une activité économique locale non négligeable. Il nous semble donc
primordial qu’à l’avenir la question de l’accès à la nature et du développement
du tourisme « vert » ne dépende plus seulement du Ministère de l’Ecologie, mais
de tous les ministères concernés : Tourisme, Sport, Agriculture, Aménagement du
territoire…Si vous êtes élu(e), vous engagez-vous à suivre cette proposition ?



aucun commentaireaucun rétrolien





lundi 20 février 2012





Aux urnes
citoyens !!



Par ffmc2012 le lundi 20 février 2012,
17:50























Ayé, c’est parti, les
fauves sont lâchés ! Après quelques semaines d’un insoutenable suspense, le
candidat qui manquait s’est enfin déclaré. Soixante jours environ avant de
glisser le premier bulletin dans l’urne. C’est en général un grand moment pour
chacun d’entre nous qui croyons dur comme la pierre en la victoire de celui que
nous avons choisi… ou en la défaite de celui dont nous ne voulons pas !



C’est donc parti… sur un rythme très particulier,
comment dire… on a l’impression que ça vole bas. Les premières escarmouches,
les premières déclarations nous font penser aux propos que nous tenions dans la
cour de l’école primaire. On en est aujourd’hui à savoir qui est le plus
menteur, chacun des principaux candidats accusant avec véhémence et sur tous
les grands points de son programme, son adversaire principal de mentir. La
baleine qui se moque de la taille de l’éléphant. La FFMC va suivre l’affaire, à
l’occasion elle essayera de recenser les promesses non tenues du Président
sortant lorsqu’il s’intéressait à notre condition de citoyens usagers de la
route… nous avons tous en mémoire ses propos concernant les panneaux
indicateurs de radars qu’il serait honteux de supprimer !



Comme c’est parti, la FFMC va aussi s’y mettre et
voici notre programme à nous les motards citoyens :



La sécurité routière, la bagnole, les deux-roues
motorisés, les amendes, les radars, les trajets boulots-dodo quotidiens, les
embouteillages… tout le monde en parle, chacun a un avis, nous tous sommes
concernés. C’est un sujet récurrent dans tous les médias, pas une semaine sans
une info, un sujet, une allusion. La campagne pour les élections de notre
prochain Président ne devrait pas y déroger. Certes il est des sujets
probablement plus prégnants, plus importants, qui vont remplir les prochains
affrontements. Pour en avoir le cœur net et ne pas nous laisser manipuler par
des interprétations journalistiques ou par la langue de bois des prétendants,
nous avons décidé de passer en revue les programmes des principaux candidats et
d’y rechercher les réponses à nos préoccupations. Comment voient-ils la
sécurité routière, comment appréhendent-ils les problèmes spécifiques au deux
roues motorisés, ont-ils une vision des soucis quotidiens de nos concitoyens
dans leur déplacements privés, professionnels ou de loisirs ? Il nous a paru
également important de rechercher la vision sociétale des uns et des autres.
Ces valeurs qui sont si chères à notre Mouvement, comment sont-elles perçues,
comment sont-elles appréhendées et quelles réponses y sont apportées.



Méthode.

Nous avons téléchargé les programmes des candidats disponibles sur Internet et
tapé quelques mots-clés dans la case « recherche » de notre ordinateur. Ces
mots-clés sont le vocabulaire de base quand on parle de déplacement,
circulation et sécurité routière mais la liste n’est pas figée et s’adaptera à
la richesse ou à la pauvreté de chaque programme. En priorité ceux sont les
mots ou groupes de mots « routière » « sécurité-routière », « radars », «
permis de conduire », « accidents de la route » qui sont recherchés, puis en
fonction des résultats nous avons sélectionné « moto » ou « deux-roues
motorisés » et « usagers de la route ». Puis le mot « transports » et «
mobilité », « développement durable » termes à la mode dans la bouche des
communiquant politiques, ou encore « Economie Sociale et Solidaire », un
concept cher à notre Mouvement et indissociable de notre vision de la société
et des libertés individuelles. Ces recherches donnent un premier aperçu, qui
est ensuite approfondi par une lecture détaillée.



Calendrier.

Vous serez régulièrement informés de l’avancement de notre analyse et du
résultat de nos investigations par des billets réguliers sur ce blog. Dans un
second temps nous vous communiquerons la teneur d’un questionnaire que nous
adresserons prochainement à tous les candidats. Ce questionnaire est
actuellement en phase d’élaboration avec nos partenaires associatifs que sont
la FFM et le Codever. Chacune des trois structures participantes rédigera 3
questions et c’est donc un total de 9 questions (plus éventuellement une
question transversale) qui seront soumises aux candidats. Enfin nous nous
ferons une joie de vous commenter les réponses les plus intéressantes et de
vous mentionner les écarts que nous relèverons en regard du programme des
candidats.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau