Communiqué de FFMC BN 27/02/2012

Communiqué du bureau national

 

     A l’heure où les motards se regroupent, où la collaboration entre la FFMC, la FFM,

le Codever et d’autres associations s’intensifie et où l’union est plus
que jamais de mise pour dénoncer les politiques motophobes et proposer des
alternatives citoyennes et responsables à la répression quotidienne, certains
ne jouent pas le jeu.

Au cours des trois décennies de son existence, la FFMC
a plus d’une fois vu se créer des groupuscules éphémères pillant sans vergogne
son nom et ses idées, prétendant défendre à eux seuls les motards et dénonçant
la Fédé qu'ils connaissent bien mal, tout en la plagiant de manière éhontée.

La FFMC ne prétend pas avoir le monopole de la défense
des droits et de la sécurité des motards, tout au plus la légitimité que lui
donnent son histoire, ses succès, ses structures, ses partenaires et ses
adhérents toujours plus nombreux. Mais elle souhaite mettre en garde les
motards contre ces micro-associations qui tentent de brouiller son message et
sa communication, annoncent des dates erronées ou des mots d’ordre inadaptés.
Ces dissensions ne servent que nos opposants et diluer nos efforts n’aide en
rien la cause des usagers de deux-roues. Notre seul objectif est de les
représenter et de les défendre au mieux.

La FFMC rappelle que les manifestations de mars 2012
sont organisées par elle, le samedi 24 mars en province, dans de nombreuses
villes ET le 25 mars à Paris. Tous ceux qui le souhaitent peuvent nous
rejoindre.

Tous à Périgueux le samedi 24 Mars 2012

et pour celles et ceux qui le peuvent, le dimanche 25
Mars 2012 à Paris.

Elle réclame une autre politique de sécurité routière,
basée sur la prévention et la responsabilisation, au lieu des excès de
répression, des décrets stupides et des communications biaisées.


Le Bureau National de la Fédération Française des
Motards en Colère.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau